mercredi 2 novembre 2011

Murs des lamentations (saison 2)

---

Après des mois de sécheresse

sur

4 février2008 024

 Nyons...

Ca y est les nuages

SDC11147

 déboulent

et la drache

007

est là !

---

Même sur la

la moskéedescathos

 cathédrale !

---

Tiens à propos de cathédrale, souvenez-vous...

Il y a bientôt un an

Courtial alertait

http://1fatchenyons.canalblog.com/archives/2011/01/21/20177553.html

sur les travaux de restauration

bien nazes

effectués avec

2010-11-02 b

des murs

qui pissaient

2010-11-02 ba

l'humidité...

(Info scoop qui avait été reprise

dans les 48 heures

par

wetdeaufiné

un "Dauphiné Libéré" très réactif

et un mois après

par

turbineouizeeusse

une "La Tribune"

pour le coup mollassonne...

---

Bien sûr à l'époque

de grands nobélizables nous expliquèrent

que tout allait s'arranger avec :

-des méga

ffgh

déshumidificateurs,

-des portes ouvertes toute la journée

pour faire

cacaille

des courants d'air,

-un été à fortes chaleurs

8bxlx1up

et salvateur,

-etc.

---

Courtial est retourné à la cathédrale

il y a peu...

Edifiant !

Force est de constater

que le problème

2011-10-26 029

reste

2011-10-26 029a

entier !

Les nobélizables ont foiré.

---

Et maintenant c'est même pire

car  les murs extérieurs

pissent

2011-11-02 007

 la flotte...

---

Que va-t-il se passer ?

Mission impossible

2011-09-17 007a


pour remédier

à tout ce travail assurément raté ?

---

En ces temps difficiles

Courtial rappelle simplement que ce chantier

a coûté

985 000 euros à la collectivité...

---

Courtial des Péreires

 

 

 

 

Posté par Courtial à 20:34:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 4 septembre 2011

Manneken-Suisse

---

Après plus d'un mois de vacances

passées en Bretagne sur

de délicieuses

trigazoualetploumazoute

plages

comme celles de

Trigazoil et Ploumazout...

A ne rien faire de ses journées qu'à boire

des

toultempsbourré

et mater (en douce)

les

pépées

pépées

allant au bain...

Courtial est rentré avant-hier

sur

préfetmutéfissa

Nyons

un brin tristounet.

---

Pour ce week-end de rentrée,

Courtial actif et bien décidé à ne pas rester scotché

devant sa

bofacd

 télé

s'était mijoté hier une petite sortie vino-culturelle

en reluquant le dernier

adlodanlelac

"Nyons Quinzaine"...

A savoir

le traditionnel

onestsuiviparunescargot

 ban des vendanges.

(Cérémonie multiséculaire bien sympathique

où l'on offre gratos aux participants

 un p'tit

ptitgorgeon

gorgeon.)

---

Et hier donc, 17 heures pétantes,

Courtial se pointait

pasunrat

place Buffaven...

Las, drache de drache

flotte de flotte

pasdrouquin

personne

ou

keudal

presque, place Buffaven !

A peine quatre

4toutou

 toutous paumés

comme Courtial...

Misère !

Et dire que pendant ce temps

eee

en Avignon

(comme relaté dans le grand "Vaucluse matin" d'aujourd'hui)

no problemo

2011-09-04 001a

pour la fiesta

avec

2011-09-04 002a

soleil, chaleur

et

2011-09-04 003a

en prime

2011-09-04 004

"l'armée du rouge" !

---

Assurément Nyons était marqué hier par

le

 black cat

chat noir !

---

Fallait pas être grand clerc pour deviner qui était hier

le chat noir sur Nyons...

2011-09-03 062a

 Bien sûr !

2011-09-03 063

-

2011-09-03 063a

Les Suisses !

---

2011-09-03 060ss

En visite à Nyons pour le week-end

ils sont venus avec leur flotte.

---

PS qui a à voir : Il est donc désespérément suisse, ce parachutiste suisse ! Pourtant, on lui avait bien dit : "Vous sautez de l'avion. Vous comptez jusqu'à 3. Alors, vous tirez sur la manette et le parachute s'ouvre." Ben... Effectivement il saute de l'avion... Mais son parachute ne s'ouvre pas et il s'écrabouille sur le sol. Splash ! Une ambulance arrive alors pour venir le ramasser, et un infirmier s'approche du pauvre malheureux. Il entend alors une petite voix qui gémit: "-Trois !" 

---

Courtial des Pereires

Posté par Courtial à 18:13:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 26 avril 2011

Corso de Nyons 2011 (lundi 25 avril)

---

En ce lundi de Pâques, non invitée au Corso,

 elle s'est pointée toute seule

à 14 heures 29...

sorcieredenyons

Qui ça ?

Vinzou :

IMGP1028_r1a 

 la drache !

Bien lourde et verticale...

IMGP1028_r1

Entraînant toutes et tous fissa aux abris...

---

Une grosse pissette d'un quart d'heure

IMGP1026bb

faite exprès pour emmerder

tout le monde...

---

C'est triste

IMGP1025a

un char

tout nu sous la pluie...

---

IMGP1024aa

Avec Courtial dites :

f*** la pluie !

---

Et puis hop, magie du Corso

IMGP1030aa

de jolis minois, quelques sourires

et c'est

IMGP1030a

reparti

IMGP1031c

pour un tour !

---

Belle fanfare

IMGP1045bb

 bien en place

(tsimboum-tsimboum-ranplanplanplan-ranplanplanplan-etc.)

que voilà...

Mais comme Courtial,

avec votre oeil affûté, vous avez de suite visé

IMGP1045vv

là-bas dans le fond

les deux dames qui ne s'intéressent pas vraiment au Corso

 espérant plutôt être bien placées au guichet

dès demain matin

à 8 heures 30  pour acheter des timbres à 0,53.

---

Stars

IMGP1056pp

d'un

IMGP1062z

 jour...

 IMGP1033ab

Stars toujours...

---

Mais la vraie star hier

c'était bien lui :

hhh

le car de la Mochatte

à la sauce

buslarge

 "Woodstock 1969"

avec plein de

IMGP1041a

 babas

IMGP1041c

cools

dont l'ineffable

mmm

Hervé himself !

---

Ca lui a fait un bien fou de

se ressourcer

IMG_3266a

à l'Hervé...

De boire des boissons pas très catholiques

à côté de

IMG_3266z

 fumeuse de oinje

férue de Janis Joplin...

---

Tellement il planait l'Hervé

hier soir

ooo

avec ses nouveaux babas

IMGP1068a

potes,

qu'avant de remonter sur Paris

il leur a promis de demander dès demain matin

  au bureau politique de l'UMP :

1) la légalisation du shit

2) une loi pour autoriser le mariage entre homos

3) une subvention exceptionnelle de 500 000 euros

pour le Planning Familial

4) une primaire à Droite avant 2012 et

5) l'arrêt des permis de recherche pour les gaz de schiste.

Super Hervé !

---

Finalement comme quoi

pissanlov

c'est fou ce que ça peut vous transformer

un homme en bien

le Corso de Nyons !

---

Allez, rendez-vous pour Pâques 2012 !

---

FIN du 2ème tableau

---

Courtial des pereires

(merci à la Bonté de Condorcet et à certaine presse locale)

 

 

 

Posté par Courtial à 17:30:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 11 mai 2010

Drache un jour, drache toujours ?

---

f4

Longue comme des fils sans fin, la longue pluie
Interminablement, à travers le jour gris,
Ligne les carreaux verts avec ses longs fils gris,
Infiniment, la pluie,
La longue pluie,
La pluie.

f3

Elle s'effile ainsi, depuis hier soir,
Des haillons mous qui pendent,
Au ciel maussade et noir.
Elle s'étire, patiente et lente,
Sur les chemins, depuis hier soir,
Sur les chemins et les venelles,
Continuelle.

f9

Au long des lieues,
Qui vont des champs vers les banlieues,
Par les routes interminablement courbées,
Passent, peinant, suant, fumant,
En un profil d'enterrement,
Les attelages, bâches bombées ;
Dans les ornières régulières
Parallèles si longuement
Qu'elles semblent, la nuit, se joindre au firmament,
L'eau dégoutte, pendant des heures ;
Et les arbres pleurent et les demeures,
Mouillés qu'ils sont de longue pluie,
Tenacement, indéfinie.

f6

Les rivières, à travers leurs digues pourries,
Se dégonflent sur les prairies,
Où flotte au loin du foin noyé ;
Le vent gifle aulnes et noyers ;
Sinistrement, dans l'eau jusqu'à mi-corps,
De grands boeufs noirs beuglent vers les cieux tors ;

f5

Le soir approche, avec ses ombres,
Dont les plaines et les taillis s'encombrent,
Et c'est toujours la pluie
La longue pluie
Fine et dense, comme la suie.

f1

La longue pluie,
La pluie - et ses fils identiques
Et ses ongles systématiques
Tissent le vêtement,
Maille à maille, de dénûment,
Pour les maisons et les enclos
Des villages gris et vieillots :
Linges et chapelets de loques
Qui s'effiloquent,
Au long de bâtons droits ;
Bleus colombiers collés au toit ;
Carreaux, avec, sur leur vitre sinistre,
Un emplâtre de papier bistre ;
Logis dont les gouttières régulières
Forment des croix sur des pignons de pierre ;
Moulins plantés uniformes et mornes,
Sur leur butte, comme des cornes

f2

Clochers et chapelles voisines,
La pluie,
La longue pluie,
Pendant l'hiver, les assassine.

La pluie,
La longue pluie, avec ses longs fils gris.
Avec ses cheveux d'eau, avec ses rides,
La longue pluie
Des vieux pays,
Éternelle et torpide !

f7
---

Intérim

(merci à Emile V.)

Posté par Courtial à 16:50:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 24 décembre 2009

DCA anti-drache à Nyons

---
Pétards des bois

il était une époque où l'on savait vraiment

comment se la couler douce

à Nyons.

---

Visez donc un peu  tous ces pékins

de l'Hôtel des Roches

en plein mois de décembre

à l'ombre de leurs parasols tanqués sous le Devès,

eden_roches_hotel

à bader au chaud soleil à la couleur d'ambre,

les messieurs en costards et

les dames dans de beaux ensembles

er2

au feu amoureux couvant sous la félicité

avec leurs longs cheveux bruns

retombant doucement sur leurs épaules racées,

la nuque légèrement dénudée...

Toutes ces belles personnes attendant assoiffées

les gin-fizz

commandés au garçon placier.

---

C'était une époque bénie

où l'on ne causait encore pas du

rc

réchauffement climatique.

---

Tout n'était pourtant pas que rigolade en ces temps.

On sortait à peine de la guerre.

Et les gens avaient encore en mémoire :

  les privations, les bombardements et

les tirs de

dca

DCA.

---

Tenez, à propos de DCA

saviez-vous que Courtial gamin

était fasciné par cette arme,

zzstop

premier élément de la lutte antiaérienne ?

Vous n'ignorez pas que les canons antiaériens

sont des armes à feu de moyen ou gros calibre

qui ont été créés pour défendre l'infanterie

et les blindés des

pakfacg7

attaques aériennes.

---

Ce matin à Nyons, pour le marché de Noël,

alfred

charlycomte

Courtial a retrouvé

dede

benssonne

avec plaisir et par hasard

(bien placée entre deux rangées de camelots)

une batterie

edgard

de cinq canons

fernand

de DCA pointés vers le ciel

et positionnés à la place des

gege

cinq taxis locaux habituels.

---

Très intrigué Courtial demanda au premier camelot rencontré

(un honorable marchand de chapeaux

et de bric-à-brac)

le pourquoi

rayman

du comment de cette batterie prête à tirer.

---

Le jovial commerçant lui répondit

que c'était des canons anti-pluie

(loués par tous les vendeurs du marché)

prêts à catapulter

dans les airs et à 800 mètres d'altitude

oliv

150 kilos noyaux d'olives chacun.

Il ajouta que tous les commerçants s'étaient cotisés

pour payer l'emplacement et dédommager

leur collègue ardéchois

qh07

qui allait perdre sa recette de la journée.

---

Intarissable, il expliqua même

que la réaction de fusion dans l'air

du noyau d'olive:

transformait l'eau en vapeur et

asséchait complétement le nuage et d'une pierre deux coups

les porte-monnaies des touristes.

Très le principe d'auto-défense anti-pluie !

---

PS qui a à voir : Courtial absent vers midi ne sait pas si les canons ont tiré les noyaux pour empêcher la pluie. Ce qu'il sait par contre c'est que le braséro prévu ce soir dans le lit de l'Eygues a été annulé. Allez donc savoir pourquoi !

24_12_2009b

---

Courtial des Péreires

Posté par Courtial à 19:52:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 26 octobre 2009

"Remets-la moi vite là mon Fred"

---

Ah illustres vieillards aux têtes chenues

tel

perrelaviktoire

Georges CLEMENCEAU

né en 1841 à Mouilleron-en-Pareds (Vendée) et

mort le 24 novembre 1929 à Paris.

clemenceau

« Père la Victoire »

qui résume à lui seul la part prise par lui

au redressement de 1918

notamment pour son rôle dans la création

du commandement unique.

Mort à 88 ans, après trois jours de maladie, d'une crise d'urémie

à son domicile de la rue Franklin à Paris.

---

Ou bien encore

l'illustrissime

viph1n1

Victor HUGO

né le 26 février 1802 à Besançon (Doubs)

écrivain, dramaturge, poète, homme politique,

considéré comme le plus important

des écrivains de la littérature française

(just'après Louis-Ferdinand)

auteur de

"A une femme"

"Enfant ! Si j'étais roi,  je donnerais l'empire,
Et mon char, et mon sceptre, et mon peuple à genoux
Et ma couronne d'or, et mes bains de porphyre,
Et mes flottes, à qui la mer ne peut suffire,
Pour un regard de vous !

Si j'étais Dieu, la terre et l'air avec les ondes,
Les anges, les démons courbés devant ma loi,
Et le profond chaos aux entrailles fécondes,
L'éternité, l'espace, et les cieux, et les mondes,
Pour un baiser de toi !"

Grand amant devant l'éternel le Victor

mort le 22 mai 1885 à Paris.

---

A Nyons aussi

on va bientôt avoir le 

sort_ton_paibroque_cherie

une tête chenue célèbre

hél alias

fred_met_la

Fred MELLA

né le 10 mars 1924 à Annonay (Ardèche)

et 86 ans aux fraises.

Il se produira à

mdp

la Maison de Pays

ce grand temple

à l'acoustique aussi célèbre

que celle de

Scala

la Scala de Milan.

---

frais_dos

Remercions infiniment

l'UNRPA

(Union Nationale des Retraités et Personnes Âgées)

soucieuse des réserves hydriques du Nyonsais

qui par cette programmation promise à un gros succès

oeuvre pour l'intérêt général local.

chateau_d_o

Chapeau !

---

Sûr que Fredo nous interprétera le 29

son gros succès :

"Les trois seaux"

(dont voici les paroles revues et corrigées par Courtial)

"Pluviomètres au fond des vieux jardins,

comme égarés, presqu'ignorés.

Voici qu'en mon chant pathétique

une belle averse vous est donnée.

Grande et belle eau elle se nomme.

Elle est joufflue, tendre et rosée.

Au jardin, petits pluviomètres,

bientôt vous serez tous remplis.

Toutes les gouttes tombent, tombent.

Leur voix, d'écho en écho,

dit au monde qui s'étonne:

C'est pour tous les pluvios de Nyons

C'est pour remonter les sources,

un barrage qui s'ouvre au jour,

à peine, à peine un débit

encore faible qui réclame

captage, rétention et traitement..."

Pour les plus jeunes qui ne connaissent pas l'air

cliquez le lien ci-dessous :

http://www.youtube.com/watch?v=PWoNuV4iueI

non sans avoir pris auparavant deux

dolipartonne_queen_of_ze_saloon

---

PS qui a à voir : il ne faudrait quand même pas que l'ami Fred chantât plus d'une heure le 29 novembre prochain. Plus, on pourrait alors hélas tomber dans un processus immédiat de glaciation comme en 1911 pour les chutes du Niagara lorsque Dolly Parton avait poussé la chansonnette vraiment trop long.

Download

---

Courtial des Péreires

(et "michelg")

Posté par Courtial à 14:49:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 16 septembre 2009

Drache un jour, drache encore ?

---

Vinzou de vinzou c'est tombé sec aujourd'hui !

flotte

De vraies cordes !

---

Une fois n'est pas coutume

LogoDauphine

s'est planté dans sa page locale de Nyons !

Visez la page

zoume

et plus particulièrement

cela :

feu

---

Y a-t-il une date de prévue pour l'arrêt de la drache ?

pipon222nyons

En attendant, trop forts les hommes du feu de Nyons !

---

Courtial des Péreires

Posté par Courtial à 21:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 7 février 2009

Nantes euh non, Nyons !

---

vicky

Il pleut sur Nyons
Donne-moi la main
Le ciel de Nyons
Rend mon cœur chagrin
Un matin comme celui-là

versace

Il y a juste un an déjà
La ville avait ce teint blafard
Lorsque je sortis du TER

info_resa

Nyons m'était encore inconnue
Je n'y étais jamais venue
Il avait fallu ce message
Pour que je fasse le voyage :
"Madame soyez au rendez-vous
Quarante-douze rue des Grands Forts
Faites vite, il y a peu d'espoir
Il a demandé à vous voir."

wet_wet

A l'heure de sa dernière heure
Après bien des années d'errance
Il me revenait en plein cœur
Son cri déchirait le silence
Depuis qu'il s'en était allé
Longtemps je l'avais espéré
Ce vagabond, ce disparu
Voilà qu'il m'était revenu

bien_moche

Quarante-douze rue des Grands Forts
Je m'en souviens du rendez-vous
Et j'ai gravé dans ma mémoire
Cette chambre au fond d'un couloir

chat_mouille

Assis près d'une cheminée
J'ai vu quatre hommes se lever
La lumière était froide et blanche
Ils portaient l'habit du dimanche
Je n'ai pas posé de questions
A ces étranges compagnons
J'ai rien dit, mais à leurs regards
J'ai compris qu'il était trop tard

Pourtant j'étais au rendez-vous
Quarante-douze rue des Grands Forts
Mais il ne m'a jamais revue
Il avait déjà disparu

live_show

Voilà, tu la connais l'histoire
Il était revenu un soir
Et ce fut son dernier voyage
Et ce fut son dernier rivage
Il voulait avant de mourir
Se réchauffer à mon sourire
Mais il mourut à la nuit même
Sans un adieu, sans un "je t'aime"

pepin_le_wet

Au chemin qui longe la mer
Couché dans le jardin des pierres
Je veux que tranquille il repose
Je l'ai couché dessous les roses
Mon père, mon père

Il pleut sur Nyons
Et je me souviens
Le ciel de Nyons
Rend mon cœur chagrin

loin

---

PS qui n'a rien à voir mais quand même : âmes seules et sensibles ne vous laissez pas abattre par le crachin nyonsais, profitez des derniers jours de soldes, sponsorisés par la lingerie Barbara, ce week-end à Montélimar. Qui aurait un poil d'énergie pour organiser un co-voiturage ?

dl_pin_up

---

Courtial des Pereires

A lundi !

Posté par Courtial à 13:23:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,